Connect
En Haut

François Cérésa

François Cérésa a fondé, et dirige depuis 2008, le mensuel de l’actualité romanesque « Service Littéraire », Le Journal des écrivains fait par des écrivains. François Cérésa est journaliste. Il a dirigé le Nouvel Observateur et rejoint Le Figaro. Il est critique gastronomique, chroniqueur sportif et écrivain. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses romans : les prix Paul-Léutaud (La Vénus aux fleurs, Robert Laffont), Jean-Freustié et Charles-Exbrayat (La femme aux cheveux rouges, Julliard), Joseph-Delteil et Quartier-Latin de la Ville de Paris (Les amis de Céleste, Denoël), Cabourg (Les moustaches de Staline chez Fayard).

  • Littérature française
    Claude Cabanes, le hussard rouge

    Numéro 88 – Littérature française   Hommage à notre collaborateur disparu à l’âge de soixante-dix neuf ans.   Claude Cabanes, à...

    François Cérésa9 octobre 2015
  • Edito
    Une idée de l’ enfer

    Numéro 86 – Edito En France, on aime jouer. On met beaucoup de politique dans la morale et peu de morale...

    François Cérésa6 juillet 2015
  • Edito
    Sacré Lupin

    Numéro 85 – Edito Adrien, qui ne nous a pas encore fait ses mémoires, est un esthète. Il aime l’art. Il...

    François Cérésa11 juin 2015
  • Edito
    Astruc

    C’était la belle époque. Le diesel polluait moins, les ministres de la culture aussi. Potiche Pellerin n’était pas encore née, Radio...

    François Cérésa19 mai 2015
  • Edito
    Notre amie la rose

    On parle de french bashing. Il s’agit plutôt de french merding. Regardez Najat Vallaud-Belkacem. Aussi pertinente que l’inénarrable Fleur Pellerin (la...

    François Cérésa2 mai 2015
  • Edito
    Alex

    À chaque fois qu’un livre de Dumas renaît de ses mousquetaires, on se met en garde. C’est bon. Un vent de...

    François Cérésa24 mars 2015
  • Edito
    Poivre

    Si la mélancolie est le bonheur d’être triste, alors Patrick Poivre d’Arvor connaît le bonheur. Ce qu’il appelle la “Nostalgie des...

    François Cérésa4 février 2015
  • Edito
    Baras

    Non, il ne s’agit pas de ce vicomte rouge qui mit le pied à l’étrier à Bonaparte et que Bonaparte désarçonna....

    François Cérésa5 janvier 2015
  • Edito
    Sade

    Incompétent 1er et sa cour se plantent sans cesse. Sur la croissance, sur le chômage, sur la reprise, sur les impôts,...

    François Cérésa2 décembre 2014