Connect
En Haut

Ce que Jacques Aboucaya pense de l’ENA

J’ai longtemps cru qu’ENA signifiait Entreprise de Normalisation Avancée. Ceux qui en sortent se ressemblent. Même arrogance.
Même certitude que la technocratie peut, doit changer le monde.
Des clones issus d’une même matrice. Comme l’amibe par scissiparité, ils se reproduisent par cooptation. On les rencontre partout. Dans la haute administration. Dans les cabinets ministériels. Dans les banques. Dans les entreprises publiques et privées. Dans les centres de réflexion, comme le Club Jean Moulin. Pas un domaine qui leur échappe, auquel ils ne tentent d’imposer leur marque. Autrement dit, le ver est dans le fruit. Amis de la liberté, la vigilance s’impose !
J.A.

  • Stéphane Dubard

    « Michel Butor: Il n’y a qu’une seule solution: l’enseignement. L’enseignement, c’est ce qu’il y a de plus important à l’intérieur d’une structure de gouvernement. Nous avons eu, parmi les malheurs de la France, la création par le général de Gaulle de l’École Nationale d’Administration qui détient le monopole de la formation des hommes politiques. On est obligé de passer par là. On y apprend la langue de bois. Et on ossifie l’administration – parce qu’on s’est donné tellement de mal pour « arriver » en passant par là qu’il faut que ça serve, n’est-ce pas. » https://amisdelegeard.wordpress.com/2016/03/24/michel-butor-la-modification/

Plus d'informations dans Ce que les écrivains pensent de l' ENA