Connect
En Haut

Djombo jet

Le Congolais Henri Djombo se calque sur le rythme d’une pensée au scalpel.

Ministre de l’Économie forestière et du Développement Durable de la République du Congo, Henri Djombo est aussi Grand Maître d’Aïkido, champion de tennis de table, et écrivain de talent. On lui doit “Le mort-vivant”, “Sur la braise”, “Palabre électorale”, “Le Cri de la Forêt”… et aujourd’hui “Vous mourrez dans dix jours”. Le narrateur reçoit une lettre anonyme, lui annonçant sa mort prochaine. Qui peut en être l’auteur ? Un proche ? Des jaloux de son succès ? S’agirait-il d’un complot ? De sorcellerie ? Le récit se calque sur le rythme d’une pensée au scalpel, qui dissèque, ratiocine, recoupe, divague ; l’auteur écrit les mouvements intérieurs incontrôlés qui déferlent, déterminant nos réactions.

Prosecteur de l’âme, il parvient à une décomposition millimétrique de la pensée, qu’il déploie alors dans la conscience du lecteur, tel un film au ralenti. Ce roman se situe dans la tendance du « nouveau roman », dont Nathalie Sarraute a posé les bases dans “l’Ère du Soupçon” : la vieille analyse des sentiments laisse place à la quête de l’imperceptible mouvement des forces psychiques qui influencent nos gestes, nos paroles, nos sentiments. Le livre se termine sur un merveilleux message d’amour universel.
S.B.-D.

Vous mourrez dans dix jours, de Henri Djombo, Présence africaine, Hémar, 165 p., 12 €.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Se connecter

Laisser un commentaire

Plus d'informations dans Littérature étrangère

  • Cervantès ou l’effet de Manche

    Numéro 93 – Littérature étrangère   De surprenantes révélations sur l’auteur emblématique de “Don Quichotte”.   C’est l’un des ouvrages les...

    Jean-Claude Lamy4 mars 2016
  • Samuel Beckett : Le désespéré métaphysique

    Numéro 92 – Littérature étrangère   Les lettres de maturité de l’auteur de “Godot” enfin éditées chez Gallimard.   Les lettres...

    Maxence Caron16 février 2016
  • Un grand roman sur la cruauté

    Numéro 89 – Littérature étrangère   Martin Amis nous plonge dans les ténèbres du désir aveugle de faire le mal. Le...

    Michel Erman13 novembre 2015
  • Le black dog de Churchill et de Charlot

    Numéro 88 – Littérature étrangère L’histoire qui a uni Winston et Charlie contre les méfaits de la dépression. Ils se rencontrent...

    Vincent Landel27 octobre 2015
  • La merveilleuse muse de papa Schulz

    Numéro 87 – Littérature étrangère Évocation d’une femme magnifique qui fut la fiancée d’un Polonais génial. Bruno Schulz (1893-1942) est l’autre...

    François Kasbi9 septembre 2015
  • Vénus Khoury-Ghata: Vénus au miroir

    Numéro 86 – Littérature étrangère   La grande poétesse libanaise prouve encore qu’elle est un écrivain de la ferveur. René Char...

    Claude Delay25 août 2015