Connect
En Haut

Et avec ça ?

En entrée, vous prendrez bien un peu de « Monstres dans la littérature » ? On vous conseille “Frankenstein et autres romans gothiques”, ainsi que “Le cercle des tempêtes” (Gallimard), de Judith Brouste, un roman sur Frankenstein et Mary Shelley. Et avec ça ? On pense à la croissance, cette excroissance en forme de bombe glacée. La Bovary de Paris-Match cherchait un Léon, elle a eu un Boulingrin. Incompétent 1er cherchait une Ophélie, il a eu une Gorgone. Entre Flaubert, Shakespeare et Courteline, c’est la tête de veau à toutes les vinaigrettes. Et avec ça ? Pourquoi pas un peu de cassoulet façon Cahuzac, le fricot du Sud-Ouest qui fait péter tous les fraudeurs. Et avec ça ? Un bourguignon à la Thévenoud (Thénardier), le truc en duo, sauce hollandaise, qui vous fait raquer et qui ne raque jamais. Et avec ça ? Euh, pour l’instant, ça va. Dis-donc, tu ne trouves pas qu’on frise l’indigestion, Manuel ? D’autant qu’il y a le sapin en digestif, un casse-poitrine qui zigouille. C’est monstrueux. Monstrueux, dites-vous ? Frankenstein, au secours !
F.C.

Plus d'informations dans Edito

  • Une idée de l’ enfer

    Numéro 86 – Edito En France, on aime jouer. On met beaucoup de politique dans la morale et peu de morale...

    François Cérésa6 juillet 2015
  • Sacré Lupin

    Numéro 85 – Edito Adrien, qui ne nous a pas encore fait ses mémoires, est un esthète. Il aime l’art. Il...

    François Cérésa11 juin 2015
  • Astruc

    C’était la belle époque. Le diesel polluait moins, les ministres de la culture aussi. Potiche Pellerin n’était pas encore née, Radio...

    François Cérésa19 mai 2015
  • Notre amie la rose

    On parle de french bashing. Il s’agit plutôt de french merding. Regardez Najat Vallaud-Belkacem. Aussi pertinente que l’inénarrable Fleur Pellerin (la...

    François Cérésa2 mai 2015
  • Alex

    À chaque fois qu’un livre de Dumas renaît de ses mousquetaires, on se met en garde. C’est bon. Un vent de...

    François Cérésa24 mars 2015
  • Jean-Luc Godard L’écaillé du cinéma

    Quand le père de la Nouvelle Vague et d’“À bout de souffle” inspire (bien ou mal ?) les romanciers. « Je suis...

    Emmanuelle de Boysson4 février 2015