Lecture du moment
Asséo, hissez haut !

Asséo, hissez haut !

ceresa-francois-2205

Asséo est un homme d’amitié. Quand on a fait partie de la bande à Jef, c’est bien la moindre des choses. On parle de la bande à Joseph Kessel. Et là, autour de ce lion, on trouve d’autres félins, des tatoués, des authentiques, des vrais de vrais. Ils se nomment Gary, Brassens, Nucéra, Devos, Moretti. « Ces amitiés, dit Asséo, Niçois de cœur, ancien animateur des “Étoiles de France Inter” et ancien directeur des disques Polydor, sont faites du respect de la parole donnée ».

Il a raison, Asséo. Dans “Mes aveux les plus doux” (L’Archipel), il ne se prive pas de filer quelques baffes au manque de parole, à l’imposture actuelle, à la frivolité des technocrates imbéciles de l’ENA. Bref, à tous ces baratineurs qu’on ne peut plus voir en peinture. Comme pour le roi Louis (Nucéra), homme d’honneur et de fidélité, l’amitié est pour André Asséo religion. Sentiment de droite ? Alors tant mieux, nous sommes de droite. Position gauche ? Alors tant mieux, nous sommes gauches. Et nous plaidons pour l’insurrection générale. Celle du goût et du tempérament. Un peu comme Camus, homme de gauche, pour qui la langue française était sa patrie.
F.C.

Voir le commentaire (1)

    Laisser une réponse

    2020 © Service littéraire, tous droits réservés.