François Cérésa

François Cérésa a fondé, et dirige depuis 2008, le mensuel de l’actualité romanesque « Service Littéraire », Le Journal des écrivains fait par des écrivains. François Cérésa est journaliste. Il a dirigé le Nouvel Observateur et rejoint Le Figaro. Il est critique gastronomique, chroniqueur sportif et écrivain. Il a reçu de nombreuses récompenses pour ses romans : les prix Paul-Léutaud (La Vénus aux fleurs, Robert Laffont), Jean-Freustié et Charles-Exbrayat (La femme aux cheveux rouges, Julliard), Joseph-Delteil et Quartier-Latin de la Ville de Paris (Les amis de Céleste, Denoël), Cabourg (Les moustaches de Staline chez Fayard).

35 Articles publiés | Suivre:
ceresa-francois-2205
Sade

Incompétent 1er et sa cour se plantent sans cesse. Sur la croissance, sur le chômage,…

Le nanar du mois : « La French » de Cédric Jimenez

Dans “Les Infidèles”, ils se sodomisent. Dans “La French”, ils s’atomisent. Jean Dujardin et Gilles…

ceresa-francois-2205
Depardieu

On dit qu’il est nul, pochtron, gros comme un cochon, cochon comme tous les gros.…

Le Chateaubriand de l’argot

Une réimpression de “Touchez pas au grisbi” et d’Albert Simonin. L’homme est né à crédit.…

ceresa-francois-2205
Et avec ça ?

En entrée, vous prendrez bien un peu de « Monstres dans la littérature » ? On…

ceresa-francois-2205
Les chemins d’Authier

Dans ce livre qui se moque d’une certaine modernité, il n’est pas fait allusion à…

ceresa-francois-2205
Prendre l’eau

Une règle : quelques-uns nagent, beaucoup coulent, un seul surnage. C’est l’amour. La mer est…

ceresa-francois-2205
Tout va bien

Un travelo à barbe gagne l’Eurovision, Mme Taubira refuse de chanter la Marseillaise, les garçons…

Technique du coup d’éclat chez Malaparte

Deux livres qui dénotent la cohérence d’un écrivain génial et paradoxal. Curzio Malaparte a toujours…