Lecture du moment
Enarchique

Enarchique

ceresa-francois-2205

Il est petit, replet, jovial, cynique, adepte de la volte-face. C’est le cousin de Monsieur Homais. Il a fait l’ENA, comme beaucoup de petits malins très sûrs d’eux. La France subit les diktats de cette école de la démagogie et de l’incompétence depuis 50 ans. Le cousin de Monsieur Homais, normal et content de lui, dodeline, galèje, sautille, prend le train en marche (et saute en marche !) pour activer le diesel.

Il devrait lire le “Dictionnaire élégant de l’automobile”, de Thomas Moralès (rue Fromentin), ça lui remettrait les soupapes à l’endroit. Tout est à l’envers chez ce rond-de-cuir issu de la IIIe République, que les journalistes, aussi couards que puants, n’osent pas gourmander quand il est pris les doigts dans le pot de confiture. On rêve d’un Comité de Salut Public.

Le cousin de Monsieur Homais, ardent lecteur de “Madame Bovary”, est un potard en rut. Son débit de prostatique qui peine à éjecter deux gouttes s’accorde à merveille avec son caractère aussi solide qu’un savon qui caracole au fond de la baignoire. Il glisse, patine, invoque la vie privée. Il n’y a pas de vie privée quand on exerce la plus haute fonction. On doit être exemplaire. Vous avez deviné de qui il s’agit ? Un petit effort. Ce grand visionnaire de la croissance vient de lancer son dernier mot d’ordre :Trierweiler moins pour Gayet plus. Enarchique, non ?
F.C.

Voir les commentaires (2)

    Laisser une réponse

    2020 © Service littéraire, tous droits réservés.