Neuf de Pâques

Neuf nouvelles de Patrick Besson qui nous permettent de voir du pays. Patrick Besson n’est jamais où on l’attend. Chroniqueur libre, romancier éclectique, polémiste et croqueur de stars, il est aussi un nouvelliste sensible, à fois drôle, vif, poétique. Témoin son dernier opus, où il nous offre neuf exemples de son talent. À Nice, une […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }

Ça selfie comme ça !

L’autre jour, à quelques mètres de la pyramide du Louvre, une institutrice demandait à ses élèves ce que leur inspirait le décor. Silence de mort. Pas un gamin pour répondre qu’on voyait des sculptures, une architecture, des perspectives, un condensé d’art à la française. Ils ont bien fait de se taire. Ce n’était pas la […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }
ceresa-francois-2205

Astruc

C’était la belle époque. Le diesel polluait moins, les ministres de la culture aussi. Potiche Pellerin n’était pas encore née, Radio France n’était pas Radio Flanche. Alexandre Astruc avait commencé sa carrière avec un livre intitulé “Les Grandes vacances” qui, on vous rassure, n’avait rien de commun avec le navet éponyme de Jean Girault, interprété […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }
fourchette

Barre au sud, putaing con !

Dans le Midi, ils ont un peu le melon, et pas de Cavaillon, si vous voyez ce que je veux dire. Enfin, on dit ça, mais c’est surtout à propos de certains toqués de la prétention, autrefois prometteurs, qui stagnent maintenant comme des pinces de tourteau au fond de vieilles gamelles entartrées, qu’on ose la […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }
ceresa-francois-2205

Notre amie la rose

On parle de french bashing. Il s’agit plutôt de french merding. Regardez Najat Vallaud-Belkacem. Aussi pertinente que l’inénarrable Fleur Pellerin (la ministre de la Culture énarque qui ne lit pas), elle s’en prend à la fessée et aux cantines scolaires. C’est vrai qu’avec trois millions de chômeurs, c’est la priorité absolue. On se fend la […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }

La mode des titres à rallonge

C’est très marketing, mais plus les titres de livres sont longs, plus on reste sur sa faim. Les titres à rallonges auraient le vent en poupe… Ces temps-ci, le tout premier d’entre eux à afficher des mensurations XXL “La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel” est signé par Romain […]

Lire la suite · Commentaire { 0 }